Mon voyage à copenhague :

 

Sans doute est-ce le souvenir des Contes d’Anderson et plus spécialement la voix de la Petite Sirène qui ont exercé sur moi une attraction assez puissante pour que je prenne l’avion de Paris à Copenhague, capitale de ce merveilleux pays du nord qu’est le Danemark.

Après le vol direct, qui n’a duré que 2 heures, j’ai eu envie de me rendre tout de suite au port. Et voilà qu’elle était là, la magnifique sirène en bronze sculptée par Eriksen, assise sur un rocher, face au Sund, semblant veiller sur la capitale.

 

sirene-copenhague-danemark

magnifique sirène en bronze sculptée par Eriksen

 

Comme j’aime voyager sur l’eau et voyager en Europe, je me suis ensuite rendue au quartier de Nyhavn, le nouveau port, où je me suis embarquée pour une visite de la vieille ville.

Ensuite, je suis allée à la Tour Ronde, observatoire âgé de 350 ans. Du haut de ses 200 mètres, la vue est magnifique. On y aperçoit de nombreux bâtiments imposants.

Puisque je suis une passionnée d’art et d’histoire, je me suis mise en route vers quelques-uns des plus beaux sites de Copenhague. J’ai visité le palais de Rosenborg datant du 17ème siècle qui a été transformé en musée, le château d’Amalienborg où réside périodiquement le couple royal, l’église du Saint-Esprit qui est la plus ancienne église de la ville construite au 13ème siècle et encore le château de Frederiksborg qui abrite le Musée national d’histoire. Le département de la préhistoire et celui de l’archéologie y sont particulièrement intéressants.

frederiksborg-hillerod-danemark-chateau

Le musée national de Copenhague

 

J’ai aussi visité le Musée national de l’art où sont réunis des œuvres grandioses couvrant 7 siècles de l’art européen.

Après de longues heures à visiter monuments et musées, j’avais besoin de respirer de l’air frais et c’est là que j’ai eu l’idée de rédiger quelques récits de voyages. Ce n’est pas difficile à Copenhague qui compte de nombreux parcs et places publiques. Je me suis assise dans le jardin public de Kongen Have pour me reposer un peu.

Mais un séjour à Copenhague serait incomplet sans un détour par le célèbre parc d’attractions de Tivoli.

Je tenais donc à être une parmi les 4 millions de personnes qui visitent ces jardins chaque année.


Moi qui n’aime pas les montagnes russes, j’y ai passé un agréable moment en compagnie d’Hans Christian Anderson avant d’aller manger un morceau dans un des restaurants du parc.

La prochaine fois que j’irai à Copenhague, je choisirai la période de Noël pour assister au féérique Marché de Noël de Tivoli.

Une astuce pour bien planifier son voyage.